Blog

5 étapes pour lâcher prise

Lâcher prise ne signifie pas laxisme ou abandon. Cela veut dire qu’on accepte de regarder une situation d’un autre point de vue en renonçant à tout contrôler, pour soi-même et pour les autres.

Le lâcher prise, tout le monde à ce mot à la bouche mais il reste confus dans nos têtes car on ne sait pas comment le pratiquer.

C’est quoi lâcher prise ?

Lâcher-prise, c’est avant tout se libérer de ses émotions. C’est aussi accepter ses limites. A force de vouloir contrôler tout ce qui nous entoure, nous gaspillons notre énergie et perdons notre sérénité.

Ce qu’on appelle couramment le « lâcher-prise », c’est l’acceptation et l’adaptation aux changements, la capacité à voir la réalité telle qu’elle est sans se laisser dominer par une réalité imaginaire où tout se passerait exactement comme on l’avait prévu ou imaginé.

C’est aussi un moyen détourné de chasser vos peurs et vos angoisses. Car en « contrôlant », vous croyez vous protéger de ce qui va arriver et ainsi ne pas souffrir ni être exposé. Il est temps de lâcher prise…

Pourquoi c’est important de lâcher prise ?

De manière globale lâcher prise te permet de soulager ton cœur et ton dos d’un poids. Il nous permet également :

  • De faire le deuil de certains événements passés que nous ne pouvons pas changer en acceptant les erreurs passées et en tirant les leçons nécessaires de nos actes, sans nous appesantir en regrets, remords, ou récriminations.
  • De gérer plus facilement nos émotions : peur, stress, angoisse, nervosité, fatigue, colère, jalousie…
  • D’être mieux dans notre tête et, par conséquent, mieux dans notre corps, en limitant les maladies psychosomatiques qui surgissent de nos émotions perturbatrices.

Comment lâcher prise ?

S’il n’y a rien de bien compliqué à mettre en œuvre, réussir à lâcher-prise est un travail de longue haleine. Un véritable travail sur soi, sur sa façon d’être, de réagir et de faire.

De même, pratiquer le lâcher-prise vous demandera d’apprendre à faire le tri. Vous devez apprendre à laisser de côté et accepter ce qui n’est pas dans votre zone d’influence. Vous y accrocher est nocif pour vous. Mais faire le tri, c’est aussi désencombrer son quotidien. Revenir à la simplicité, privilégier la qualité à la quantité.

Voici 5 étapes pour lâcher prise.

Étape n° 1 : Acceptez l’idée même de lâcher-prise !

Eh oui, cette première étape peut apparaître évidente, et pourtant, il est courant de voir des personnes qui ne veulent rien lâcher. Des personnes qui désirent tout contrôler et ne se ménagent pas même une minute de repos.

En acceptant que vous ne pouvez pas changer certaines choses, vous commencez déjà ce processus de lâcher-prise.

En acceptant, vous accueillez la réalité telle qu’elle est, vous vous libérez de certaines chaînes et vous vous remettez dans le flux de la vie.

  • Accepter qu’il y ait des choses qu’on ne peut pas changer.
  • Accepter que nous ayons des limites.
  • Accepter les événements passés pour lesquels nous ne pouvons plus rien faire.
  • Accepter que nous n’ayons pas le pouvoir de tout contrôler.

L’acceptation c’est le 1er pas concret vers le lâcher-prise.

Étape 2 : Arrêtez de tout contrôler

Et si vous arrêtiez de vouloir tout contrôler ? Certes, des événements douloureux se mettent en travers de votre route. Mais un surcroît de contrôle visant à faire abstraction de ce qui se passe pour tenter d’en revenir à la situation antérieure est-il la bonne solution Il n’y a pas de retour en arrière possible, il faut s’adapter au changement.

Que ce soit le deuil d’un de vos proches, un licenciement, un conflit familial ou une déception amoureuse, ce qui est advenu est advenu. Acceptez-le et tirez-en les conséquences afin de pouvoir poursuivre votre chemin.

Étape n° 3 : Apprenez à vous détendre avec la respiration

La respiration est un outil formidable pour lâcher prise. N’avez-vous jamais remarqué comme une profonde respiration suivie d’un grand soupir peut vous soulager quand une situation stressante est achevée ? Pratiquez la respiration abdominale (ou ventrale). Elle libère le diaphragme et nous apporte une sensation immédiate d’apaisement et de bien-être.

Meditation | Bodhi Avenir

Étape 4 – Demandez-vous si vous pouvez changer quelque chose à cette situation.

Est-ce que vous avez envisagé toutes les options possibles pour sortir de cette situation ?
Avez-vous un pouvoir sur cette situation ?
Pouvez-vous régler ce problème ? Ou faire avancer les choses ?

Si vous n’arrivez pas à lâcher prise, c’est peut-être parce que vous n’avez pas fait tout ce qu’il fallait pour régler cette situation.

C’est pourquoi il est important de vous demander si vous pouvez y faire quelque chose.
Si la réponse est non, distinguez ce sur quoi vous pouvez agir de ce sur quoi vous ne pouvez pas agir…

En revanche, si la réponse est oui, remettez-vous en action et faites ce qu’il y a à faire pour régler cette situation.

Étape 4 : Agissez pour lâcher prise

Ne vous laissez plus submerger par les tensions qui vous paralysent. Faites le point avec vous-même et donnez-vous des buts accessibles et réalistes.

Si vous avez bien suivi l’étape précédente et répondu aux questions, cela devrait être facile. Vous avez dû identifier clairement les situations pour lesquelles vous pouvez agir. Les situations qui dépendent de vous.

Débarrassez-vous également de vos croyances : « je suis nul(le), je n’y arriverai jamais, je dois absolument être à la hauteur, il faut que tout soit parfait…». Nul besoin de jouer les héros.

Vous devez seulement accepter vos limites et déterminer ce qu’il vous est possible de faire. Faites-vous confiance, transformez vos faiblesses en atouts, ne refusez pas l’échec et tirez-en plutôt les conséquences, donnez-vous le droit de douter ou de vous tromper.

Reconnaissez ce sur quoi vous pouvez agir afin de pouvoir entamer ce travail de lâcher prise afin d’arrêter de vous accrocher sur les choses dont vous ne pouvez contrôler.

Étape 5 : Acceptez votre souffrance & votre réaction de stress 

Lorsque vous êtes trop tendu, énervé, à cran, votre corps vous le dit. C’est le moment de lâcher-prise.

Inutile de lutter inefficacement. Votre malaise ne mérite aucune culpabilité. Observez les pensées qui vous submergent sans les juger. Vous êtes au bord des larmes ? Vous sentez votre gorge se nouer ? Ne résistez pas. Laissez-vous aller. Nul autre que vous ne peut saisir ce que vous subissez. Alors, vivez pleinement les émotions que vous ressentez.

Le Prdon | Bodhi Avenir

Pour conclure, lâcher prise est important afin d’avoir une vie épanouie car cela vous permettra d’être en équation avec vous-même & d’accepter ce qu’il vous arrive dans votre vie.

Si vous avez des difficultés à lâcher prise, vous pouvez investir dans des livres ou bien me contacter 🙂

Et vous, arrivez-vous à lâcher prise ?

Sources : Libre, zen et heureuxPenser et agirTherasrena