Blog

Connaissez-vous la Méditation ?

Il y a deux ans je ne connaissais pas la méditation jusqu’au jour, où une thérapeute en acuponcture me fait découvrir une technique aux multiples bénéfiques : la méditation.

J’ai réalisé durant mon voyage deux Vipassana qui m’ont permis de mieux connaître cette pratique. C’est pourquoi, aujourd’hui je vous écris cet article. Bonne lecture.

Qu’est ce que la méditation ?

Aujourd’hui, la méditation est à la mode. On peut y lire régulièrement des articles sur le web, les journaux et différents magasines. On trouve désormais un rayon “méditation” dans tous les bons magasins qui ont leur espace Développement personnel, et même des applications pour smartphones ! Mais qu’est-ce que la méditation ?

D’après Wikipédia, la méditation désigne une pratique mentale qui consiste généralement en une attention portée sur un certain objet, au niveau de la pensée (méditer un principe philosophique par exemple, dans le but d’en approfondir le sens), des émotions, du corps. Dans une approche spirituelle, elle peut être un exercice, voire une voie de réalisation du Soi et d’éveil.

La méditation (bhāvanā en sanskrit et pali) est au cœur de nombreuses pratiques spirituelles ou religieuses comme celles du bouddhisme, de l’hindouisme, du jaïnisme, du sikhisme, du taoïsme, du yoga, de l’islam, du christianisme ainsi que d’autres formes plus récentes de spiritualité, ou encore de mouvements qualifiés parfois de sectaires comme la méditation transcendantale.

Cette pratique peut chercher à produire une paix intérieure, la vacuité de l’esprit, des états de conscience modifiés, l’apaisement progressif du mental ou encore une simple relaxation. Certaines techniques de méditation, telles que la pleine conscience (mindfulness en anglais), peuvent être utilisées dans un cadre thérapeutique ou laïc.

Pratiquer la méditation

Méditer, ce n’est pas chercher dans un livre ce qu’est la méditation. Ce n’est pas non plus tenter de cerner une nouvelle religion ni d’essayer de comprendre. C’est pratiquer : s’asseoir sur son coussin, sur sa chaise et cheminer. C’est s’entraîner à maintenir son attention et à empêcher son esprit de se laisser emporter par les pensées qui surgissent sans arrêt.

En pratiquant la méditation, vous serez assis face à vous-même, sans possibilité de fuir ou de faire quoi que ce soit d’autre. Vous aurez beau lire tout ce que vous pouvez lire sur la méditation, vous n’en retirerez rien tant que vous ne pratiquerez pas, sous quelque forme que ce soit. Selon moi, pratiquer est la seule façon d’apprendre à méditer 🙂

Les différents types de méditation

Méditation de pleine conscience

La méditation de pleine conscience est l’approche utilisée dans les ateliers de réduction de stress conçus par Jon Kabat-Zinn en 1979. Cette technique de méditation moderne s’appuie beaucoup sur la conscience. Dans un monde où nous réalisons beaucoup d’activités de manière inconsciente ou sans trop y faire attention, il est important d’accorder de la valeur à des pratiques qui requièrent toute notre concentration.

Méditation transcendantale (MT)

Basée sur la tradition védique de l’Inde, la technique (avec mantra) de la méditation transcendantale a été adaptée par Maharishi Mahesh Yogi. Elle se base notamment sur l’utilisation de mantras (phrases ou mots répétés, comme le “Aum”). Elle peut apporter un support de concentration.

Vipassana

Connue comme “insight meditation” (méditation d’intériorisation), c’est une pratique traditionnelle bouddhiste, maintenue vivante surtout en Birmanie et diffusée en Occident par S.N. Goenka et ses disciples. Vipassana est une technique ascétique (basée sur l’observation continue de la respiration et des sensations corporelles), dans un contexte très structuré. Pour s’y initier, il faut d’abord s’inscrire à une retraite de 10 jours. Par la suite, d’autres retraites sont offertes (3, 10 ou 30 jours). Il n’existe pas de groupes de pratique hebdomadaire.

Zazen

Egalement connue comme le Zen, cette technique se concentre sur la respiration mais avec une différence essentielle. La concentration sur la respiration se fait par le ventre et non par le nez. Le zazen se pratique dans un contexte assez ritualisé : la relation avec le maître y est importante. En raison de la discipline exigée, il ne convient pas à tous. Les différents centres offrent tant des rencontres hebdomadaires que des retraites (appelées sesshins).

Peu importe la méditation que vous choisissez, l’important c’est de sentir les bienfaits de la méditation sur votre corps et votre esprit au quotidien et d’ouvrir votre cœur et votre âme aux changements qui s’opèreront en vous.

Les bienfaits de la méditation

1 – Réduit le stress et la dépression

De nombreuses études ont mis en évidence l’efficacité de la méditation pleine conscience dans la réduction du stress psychologique et physiologique. L’étude d’Harvard a d’ailleurs montré que la méditation réduit le volume cérébral de la zone appelée amygdale, responsable du stress, de l’anxiété et de la peur. Le fait de lâcher prise aide à affronter les situations de stress, surtout lorsque la méditation est associée à des exercices de respiration. De plus, vous réduisez ainsi le rythme cardiaque dans les moments de stress.

2 – Freine le vieillissement du cerveau

Une étude de l’Université de Harvard a par ailleurs montré que méditer pendant huit semaines, à raison de 30 minutes par jour, permet de reconstruire entièrement la matière grise. Cela signifie que la perte de matière grise est moins importante chez les personnes qui pratiquent la méditation.

3 – Réduit le risque de maladies cardiovasculaires

Le bénéfice est loin d’être clair et sûr, mais la position officielle de l’Association américaine du coeur (AHA) plaide pour un bénéfice de la méditation sur le risque cardiovasculaire. Dans une étude de 2012, 200 personnes à risque cardiovasculaire ont suivi soit des séances pour promouvoir une meilleure alimentation et de l’exercice, soit des séances sur la méditation transcendantale. Les participants ont été suivis pendant cinq années. Les chercheurs ont trouvé que ceux qui avaient suivi les séances de méditation avaient réduit de 48 % leur risque de crise cardiaque, d’AVC et de décès. Ces changements étaient associés à une pression sanguine plus basse.

4 – Augmente la qualité et le niveau de concentration

Un des principaux objectifs de la méditation est en effet d’essayer, à long terme de se focaliser entièrement sur une idée. Elle permettrait de rester longtemps et efficacement concentré sur une tâche ou sur un problème à résoudre. Quand une personne est très concentrée, ses ondes cérébrales de fréquence gamma se synchronisent et s’amplifient naturellement. Mais ces périodes durent rarement plus de 1 seconde à la fois. Des chercheurs ont constaté que les individus qui méditent depuis longtemps arrivaient à les faire durer plusieurs minutes.

5 – Contribue au développement personnel

La méditation libère l’esprit de toutes les pensées qui empoisonnent et permet alors de disposer d’avantage d’attention pour les autres. En effet, cette pratique améliore la connexion entre les différentes régions du cerveau et réduit l’activité dans la région correspondante à l’ego. Au quotidien, vous êtes plus compréhensifs, plus à l’aise avec les autres. Cela aide à prendre du recul, être plus présent, à l’écoute de votre corps et de vos aspirations. De plus, vous éclaircissez vos problèmes, apprenez à mieux vous connaître, à s’accepter et à contrôler les émotions au quotidien.

6 – Un meilleur sommeil

Un des avantages de la méditation est sa capacité à aider à avoir une meilleure quantité et qualité de sommeil. Tout en établissant une bonne routine de l’heure du coucher et avec l’aide d’un air plus pur, si vous ajoutez une méditation de pleine conscience cela peut vous aider à avoir une meilleure qualité du sommeil et lutter contre les symptômes associés à l’insomnie tels que la fatigue et la dépression.

Êtes-vous prêt(e) à commencer la méditation ?

Vous pouvez faire votre première séance de méditation dès maintenant si vous le souhaitez. Il vous suffit pour cela de fermer les yeux, de ralentir légèrement votre respiration et de vous concentrer sur la sensation de l’air qui rentre et qui sort par vos narines. Commencez par 10 minutes et augmenter le temps toutes les semaines.

Si méditer seul(e) vous gêne, sachez qu’il existe des cours de méditation collective et de nombreuses applications mobiles qui peuvent vous aider à commencer la méditation.

“De la méditation naît la sagesse.”

Bouddha

Sources : Dev-persoPositivia